Texte de N. Crestou   "La Revue de la Céramique et du Verre" ( n° 147)

Les sculptures en céramique gardent les tonalités sourdes de la terre. Parfois, un objet ou un animal renforcent une identité. Mais la création telle que la vit Chamoro, n'est jamais écrite ni préméditée. La liberté et la spontanéïté qui règnent dans ces oeuvres «hors norme» résultent d'un lent travail de maturation, de mise en scène des hasards qui surviennent lorsque l'artiste reste à l'écoute des matières et des couleurs.

Les personnages typés appartiennent à un langage personnel qui évolue à travers les thèmes que l'artiste s'impose. La couleur s'est révélée, généreuse et imprévue, mais judicieusement choisie, la figuration s'est libérée de tout réalisme. Chamoro a trouvé un nouveau style plus attaché à la poésie, plus emprunt de folie, de joie de vivre et de sagesse. L'humour côtoie la poésie, la couleur déborde et les formes traduisent la fantaisie dans une maîtrise technique parfaite.