texte de J.Rivais

Le premier sentiment éprouvé à l'égard des personnages homomorphes de Chamoro est une admiration pour la performance technique. Qui ne s'est un jour, en effet, essayé à réaliser marionnettes, masques... en papier encollé...toujours trop humides, pas assez lisses, irréguliers... Rien de tel chez l' artiste dont les petites créatures sont esthétiquement parfaites, extrêmement vivantes, à la fois agissantes et statiques, gaies, colorées, serrées comme par instinct grégaire, multiformes et néanmoins conçues avec une grande unité...Ce qui atteste des associations nées au cours des longues heures de recherches formelles de l'artiste , de la richesse des fantaisies surgies de son imaginaire.

Janine RIVAIS